Chronique

Homophobie : vecteur de contamination

Il aura fallu attendre 1981 pour que l’homosexualité soit dépénalisée en France. Pourtant et malgré cette avancée considérable, il reste encore beaucoup à faire dans le domaine de la perception de cette façon de vivre. Durant des années, il n’était pas rare d’entendre, au hasard d’une conversation, que l’homosexualité était tolérée, tolérable, voire dans le meilleur des cas « admise ». Mais a-t-on demandé aux homosexuels de tolérer et d’admettre l’hétérosexualité ? Non, bien sûr.

Je voudrais croire que cette « non question » résulte tout simplement du fait que tout le monde sait et suppose que les homosexuels ne portent aucun jugement sur une sexualité qui n’est pas la leur et donc, par conséquent leur réponse, dans la quasi-totalité des cas, se situerait très  au-delà d’une quelconque tolérance ou admission, mais bien au niveau du plus élémentaire respect de l’autre. Read More »

Témoignage sur le fait de dire ou non sa séropositivité

Dès le début de la trithérapie, plusieurs médecins m’avaient conseillé de ne rien dire autour de moi : j’ai donc choisi d’en informer mes enfants uniquement dans un premier temps.
Puis, la mise en place de cette trithérapie nécessitant un arrêt de maladie de plusieurs semaines, j’ai cru pouvoir faire confiance à ma hiérarchie en expliquant au directeur de l’établissement dans lequel je travaillais, les raisons médicales exactes de mon absence.
J’ai compris, trop tard bien évidemment, à cause de cet événement qui se situe en 1997, qu’il ne faut jamais confondre amitié et bonnes relations professionnelles. J’ai cru pouvoir me confier à cette personne eu égard aux conversations que nous avions échangées et au travers desquelles je lui supposais une grande honnêteté ; je me trompais, essentiellement parce que je n’avais pas encore saisi l’impact à connotation discriminatoire du SIDA. Read More »