La Chlamydia

En France, on estime à 70 000 cas/an le nombre de contaminations.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une infection causée par une bactérieChlamydia trachomatis. On peut attraper la chamydia plusieurs fois dans sa vie. Elle est parmi  les infections sexuellement transmissibles la plus répandue.

 Les symptômes ?

Très souvent, il n’y a  pas de symptômes. Une personne peut être infectée sans le savoir. Lorsqu’ il y a des symptômes, ils apparaissent de 2 à 5 semaines après la transmission. Ce sont les suivants :

pertes vaginales anormales;

écoulements par le pénis ou l’anus;

picotements ou sensation de brûlure en urinant;

douleurs dans le bas du ventre;

– douleurs pendant les relations sexuelles;

saignements vaginaux après les relations sexuelles et entre les menstruations.

Comment se transmet la chlamydia ?

Une personne infectée peut transmettre la chlamydia même si elle n’a pas de symptômes.

Par contact sexuel :

au cours d’une relation sexuelle avec pénétration du pénis dans le vagin ou l’anus;

– au cours d’un contact de la bouche avec le pénis, la vulve, le vagin ou l’anus;

– lors du partage de jouet sexuel.

La mère infectée peut également transmettre la chlamydia à son bébé au moment de l’accouchement.

Quelles solutions ?

La chlamydia se traite avec des médicaments. Le traitement » dit » minute guérit complètement l’infection ( antibiotiques  en une seule prise ) . Les personnes infectées doivent se faire traiter le plus rapidement possible pour éviter des complications.

Une chlamydia non traitée peut avoir des conséquences sur la santé :

infertilité;

– grossesse ectopique (grossesse dans les trompes de Fallope);

douleurs chroniques dans le bas du ventre;

infection chronique de la prostate (prostatite).

La chlamydia augmente le risque d’attraper ou de transmettre le VIH.

Comment s’en protéger ?

Le préservatif (masculin ou féminin) est la meilleure protection contre la chlamydia lorsqu’il est utilisé :

– à chaque relation sexuelle;

– pour les relations sexuelles orales (bouche-pénis), vaginales et anales;

– avant tout contact des organes génitaux d’une personne (pénis, vulve, vagin, anus) avec les organes génitaux du partenaire;

– pour toute la durée de la relation sexuelle.

La digue dentaire diminue le risque de transmission lors de relations orales (bouche-vulve et bouche-anus). La digue dentaire est un carré de latex qui couvre la vulve ou l’anus pour éviter le contact direct avec la bouche.

Il n’y a pas de vaccin contre la chlamydia.