Prévention combinée

 

Préservatif masculin, féminin, digue dentaire, gel :                     

 Le préservatif reste le moyen le plus efficace pour se protéger d’une contamination par le VIH ainsi que par les autres infections sexuellement transmissibles .

Adoptez son usage systématique avec un(e) nouveau ( elle ) partenaire. 

Souvenez vous que ces infections ne provoquent pas automatiquement des symptômes .

Rappelez vous qu’une personne peut être séropositive, ne pas le savoir et  ne rien ressentir pendant des années .


Le  un pas vers la fin du Sida !

 Pour  connaître son statut , ne pas transmettre sans le savoir!!!     

  • Le dépistage par prise de sang :

Quand le faire ?   6 semaines après une prise de risque, un rapport non protégé, une rupture de préservatif .

Où le faire ?  Dans un Centre Gratuit d’Information de Dépistage et Diagnostic (CeGIDD). Voir la liste en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.sida-info-service.org/?Ou-faire-un-test-de-depistage

                       Vous pouvez aussi demander à votre médecin traitant de vous prescrire une analyse à effectuer dans un laboratoire. Vos résultats vous seront remis par le médecin.

  • Le dépistage par auto-test : dispositif vendu en pharmacie , à votre charge financière, vous donne une orientation de votre statut . Simple d’utilisation, vous pouvez seul, vous prélevez une goutte de sang . En 15 minutes vous obtiendrez un résultat fiable.

Quand le faire ?  3 mois après une prise de risque.

Relais VIH recommande de le faire avec une personne de confiance, d’être accompagné , même de nos jours où apprendre sa séropositivité n’est plus synonyme de mort.

  • Le dépistage par TROD : test rapide d’ orientation diagnostic

Même procédé qu’un auto-test, mais prélèvement d’une goutte de sang effectué par un professionneldisponible  gratuitement dans les associations de lutte contre le Sida et diverses structures médico-sociales habilitées par l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Quand le faire ?  3 mois après une prise de risque.

 


TRAITEMENT POST EXPOSITION

Vous avez eu un rapport non protégé avec un(e) partenaire dont vous ne connaissez pas le statut sérologique, vous pouvez bénéficier du  traitement post exposition (TPE) : rendez vous aux urgences de l’hôpital près de chez vous. Il faut faire vite , entre 4 h et 72 h maximum après le rapport. Ce procédé bloque la multiplication du virus et empêche sa dissémination donc la contamination. N’hésitez pas, réagissez rapidement en cas de doute, cela vous permettra de ne pas angoisser pendant le délai d’attente d’un dépistage par prise de sang.


La Prep: 

C’est un moyen de prévention complémentaire qui s’adresse à des personnes non infectées par le VIH, mais exposées à un haut risque d’infection ( hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, travailleurs(ses) du sexe). Elle consiste à prendre un médicament antirétroviral afin d’éviter d’être contaminé. La Prep est efficace contre le VIH mais ne protège pas des autres IST ( vhb, vhc, syphilis, chlamydia, gonocoques etc) La Prep est obtenue uniquement sur prescription médicale et demande un suivi régulier. Le traitement est pris en charge à 100% .


Le TASP:

 Vous êtes séropositif. Un traitement contre le VIH bien suivi réduit très efficacement la transmission du virus. C’est ce qu’on appelle la prévention par les traitements (de l’anglais « Treatment as Prevention » ou TasP).

Les traitements actuels contre le VIH, qui permettent aux personnes séropositives de bien vivre, peuvent également protéger leurs partenaires sexuels de la transmission du virus. Comme n’importe quel médicament ou vaccin, cet outil n’est pas efficace à 100% et cette efficacité dépend fortement du fait de le prendre correctement et d’être bien suivi.

Cette méthode fonctionne à certaines conditions :

  • Avoir une charge virale indétectable de façon continue depuis au moins six mois.
  • Ne pas être porteur d’une autre IST. La survenue d’une IST peut augmenter la charge virale du VIH et donc amoindrir l’effet protecteur des traitements.

______________________________________________________________________________________________________

       L’utilisation de matériel à usage unique lors de la consommation de drogues réduit considérablement la transmission du VIH et du VHC.