Témoignages

Bonjour,

Cette page est pour vous, vous pouvez témoigner anonymement via le formulaire en bas de page, en utilisant un pseudo ou pas. Votre e-mail n’apparaîtra pas sur le site, il sert juste à éviter que « n’importe qui poste n’importe quoi » Vous pouvez  si vous le souhaitez indiquer votre sexe, votre âge et  votre pays . En vous remerciant par avance.


50 Commentaires

  1. MOROU
    Posted 16 septembre 2020 at 11 h 29 min | Permalink | Reply

    Bonjour relaisvihprevention
    je voudrais un peu vous poser les questions ci après:
    1. Y a t il une chance pour quelqu’un qui a eu un rapport sexuel non
    protégé avec une personne séropositive de ne pas se faire infecter?
    2. Y a t il une infection VIH dont on ne peut pas retrouver la fièvre
    et les ganglions gonflés pendant cette fameuse période de primo
    infection VIH?
    3. Y a t il une différence des manifestations des symptômes dits de
    primo infection VIH chez l’homme que chez la femme?
    merci d’avance pour vos réponses

    • Relais VIH prévention
      Posted 16 septembre 2020 at 15 h 55 min | Permalink | Reply

      Bonjour Morou,

      En réponse à vos questions:

      1. Lors d’un rapport sexuel non protégé avec un(e) partenaire porteur(se) du virus VIH, la transmission du VIH n’est pas systématique.

      Il est possible de ne pas être contaminé après 10 rapports sexuels non protégés avec une personne porteuse du VIH, mais de l’être au 11ème. Comme il est possible d’être contaminé dès le 1er rapport sexuel.

      Toutes les pratiques ne présentent pas le même degré de risque. Certains facteurs augmentent le risque de transmission : éjaculation du partenaire, rapport pendant les règles ou ayant entraîné des saignements, présence d’une IST (infections sexuellement transmissible) chez l’un des deux partenaires, charge virale importante (quantité de virus présente dans l’organisme d’une personne atteinte), durée du rapport, etc.

      A noter que la prise d’un traitement antirétroviral (tri-thérapie) limite considérablement le risque de transmission du VIH. Ce risque est nul si la charge virale VIH est indétectable depuis plus de 6 mois. Une personne qui a le VIH et qui prend un traitement efficace ne peut donc pas le transmettre.

      2. La période de primo-infection peut se passer très différemment, en fonction des cas et des systèmes immunitaires des personnes. La primo infection peut être complétement asymptomatique ou, par exemple, être accompagnée par une très forte fièvre.

      3. Non, il n’y a pas des différences manifestes entre les genres.

  2. Sami
    Posted 18 septembre 2020 at 17 h 35 min | Permalink | Reply

    Bonjours à tous et à relaisvih,
    Depuis plus d’un mois je lis vos messages jour et nuit.
    Voilà mon histoire : j’ai 23 ans je suis hétérosexuel et depuis mes 17 ans j’ai eu de nombreux rapports non protéger (vaginal seulement) avec des filles que je ne revoyais pour la plupart jamais.
    Pour moi le Vih c’était pour les homosexuels, les toxicos, je ne me suis jamais inquiété sur ce sujet ou plutôt j’étais débile et très inconscient.
    Fin juillet 2020 j’ai eu un rapport sexuel avec une fille croisée dans un bar. On était un peu ivre avec qui j’ai parler 10 min et on a fini chez moi sans préservatif.
    Le lendemain j’ai eu ce déclic et j’ai stressé comme jamais, je n’ai jamais fait de dépistage de ma vie, j’ai commencé a me renseigner sur le Vih et pour moi j’avais était contaminé. Dans ma tête c’était sur et certain, avec tout les relations d’un soir que j’ai eu sans me protéger, j’en était persuadé.
    J’ai lu tous les forum sur le Vih pendant plus d’un mois, dans ma tête je ne pensais qu’à ça.
    Et comme tout le monde j’ai regardé les symptômes de la primo infection..
    Première semaine après ma dernière prise de risque – des ganglions multiples au cou et l’aine, mal de gorge, 2-3 jours après maux de tête. Deuxième semaine – des douleurs musculaires, articulaires, des sueurs nocturnes, des boutons qui apparaissaient un peu partout sur le corps avec démangeaisons, j’ai même fait une éruption cutanée genre urticaire. Bref pour moi j’étais infecté a 100%. J’attendais juste les 6 semaines pour confirmer mon infection et commencer un traitement.
    6 semaines plus tard je me rends au labo pour faire mes analyse pour toutes les MST.
    J’ai eu les résultats hier Vih négatif, hépatite négatif, en fait tout était négatif..
    Aujourd’hui j’ai une autre vision sur la vie, je me dis que j’ai été sans doute très chanceux..
    Voilà je voulais juste vous écrire ce message pour soulager les anxieux.
    Protégez-vous et ne gâchez pas votre vie pour 20 min de plaisir.
    Et surtout une grosse pensée et beaucoup de force au personne atteinte du VIH, courage la vie est belle.
    Que Dieu nous protège.
    Big Up !

  3. Stress 100%
    Posted 20 septembre 2020 at 22 h 13 min | Permalink | Reply

    Morou , j’allais Poser les mêmes questions !

  4. Courage
    Posted 22 septembre 2020 at 4 h 18 min | Permalink | Reply

    Bonjour
    Je tenais à partager mon experience car les témoignages sur cette page mon en partie aider à surmonter mon calvaire.
    Tout commence fin mai après des rapports sexuels non protégés avec une fille rencontrée sur un site de rencontre. Au début j’avais utilisé le préservatif mais ça c’est déchiré 3 fois de suite à cause de la taille inadaptée et j’ai ainsi décidé d’y aller sans.
    Juste après je me posais beaucoup de questions sur le statut sérologique de la fille en question. Je voulais aller à l’hôpital prendre un TPE mais je me souciais beaucoup des effets secondaires. J’avais mes examens et stage en ce moment et je devais pas me louper à cause des effets du médicament.
    Je me dis bêtement que c’est faible, qu’elle a sûrement rien vu que lors de l’acte j’essayais de lui palper le cou à la recherche d’adenopathie.
    Le lendemain j’avais une angine, souvent j’ai une angine après avoir fait un cunningulus et la consommation d’eau chaude le faisait passer.
    Mais là l’angine durait de trop, je commençais par lire sur la primo-infection VIH. 3 jours après j’étais gravement fatigué avec des douleurs articulaires, un bouton d’herpès, une mycose sur l’avant-bras au niveau d’une ancienne cicatrice et quelques boutons au visage alors que ça faisait des lustres j’avais plus eu de boutons au visage.
    J’étais angoissé, stressé, je me sentais mourir tout convergeait vers une primo infection. Je me palpais à la recherche de ganglions mais rien la première semaine. Deuxième semaine, les fameuses adenopathies apparurent. Au niveau de cou, sous le menton, à l’aine et à l’aisselle.
    Je décidai d’aller faire le test de VIH dans un labo 12 jours après la prise de risque pour m’assurer que c’était elle qui m’avait transmis le VIH. Le test se révéla négatif. Je pars voir mon médecin traitant 2 jours après le test par rapport à l’angine qui était toujours présente. Il me prescrivit un test Covid revenu négatif et une NFS qui était normal.
    Tout ce stress me fit rater mon examen et me rendit moins impliqué dans mon stage. Mes journées étaient rythmés sur des recherches sur le VIH. Un mois après le premier NFS j’en fais un second pour essayer de déceler un signe biologique de primo infection VIH. NFS revenu normale. J’étais pas capable de faire un test au labo à 6 semaines vu que j’avais un second examen important fin août et le résultat m’aurait anéanti. J’ai pu survivre jusqu’à l’examen fin août grâce à certain témoignages qui finissaient bien sûr ce forum.
    2 mois après la prise de risque, ma copine avait eu un rash cutané, fatigue intense inexpliquée et quelques jours plus tard en lui palpant le cou (bien sûre sous couverture d’un massage) je découvris une adenopathie. La peur m’a envahi, j’avais contaminé ma copine qui n’avait rien demandé, me disais je. J’étais en ce moment sûre d’avoir attrapé le VIH. Ma relation se détériorait car j’avais l’impression d’être avec elle par culpabilité de l’avoir contaminé et non par amour. Ma vie était un calvaire, je me demandais pourquoi moi. Pourquoi ai je été aussi con. Tromper ma copine une seule fois et avoir le VIH et l’entraîner dans tout ça.
    J’avais peur. Peur. J’étais plus que sûre d’être séropositif. Le sexe me dégoutait. Les gens me dégoutaient. Début septembre, libre de tout examen, je voulais confirmer ma séropositivité seul dans ma chambre avec ma honte.
    J’achète l’autotest en pharmacie. De la maison à la pharmacie je faisais que prier le seigneur de me délivrer de cette épreuve. Je mis mon sang dans la cassette, j’ai fermé les yeux et j’ai prié durant les dix minutes d’attente pour que le seigneur Dieu tout puissant me délivre. Et par sa grâce quand j’ouvris les yeux s’étaient négatif. Alléluia.
    Malgré que j’ai toujours les adenopathies au niveau du cou, aisselle et aine qui traîne depuis 4mois je suis séronegatif. Je partis en même temps voir mon médecin pour qu’il me prescrive une batterie de test pour tous les IST. J’ai fait une prise de sang hier et j’attends les résultats.
    Je peux vivre maintenant. Quelque soit ta peur et certitude d’être malade suivant les signes cliniques que tu as faut faire le test pour en être sûre. Faut prendre son courage à deux mains pour mieux aborder la vie. Car si j’avais pas fait ce test j’aurais sûrement pris de mauvaises décisions qui détruiront plutôt maintenant ma vie. Et si vous êtes croyant revenir vers Dieu et prier fortement pour qu’il vous aide avec foi et assurance.
    Et surtout, surtout protégez-vous. La prévention. La prévention avant tout. Pensez Prep, TPE, capote. Vaut mieux souffrir un instant que toute une vie. Et vraiment courage aux séropositives car il faut un mental pour affronter cette épreuve de la vie. Et je suis sûr qu’on finira par trouver un moyen de vaincre ce foutu virus ou au pire avoir des protocoles thérapeutiques moins contraignants.
    J’espère que mon témoignage aidera quelqu’un comme certains m’avaient aider aussi.
    Ça passera… Courage

  5. Jc
    Posted 22 septembre 2020 at 12 h 02 min | Permalink | Reply

    Bonjour,
    J’ai fait un examen sanguin mais pour lequel il n’y avait pas de dépistage ist de prescrit, je voulais savoir si ist a une influence sur le taux de protéine C reactive, qui si j’ai bien compris demontre ou pas une infection.
    J’ai également fait un test urinaire négatif.
    Cordialement

    • Posted 23 septembre 2020 at 11 h 03 min | Permalink | Reply

      Bonjour,

      Si vous avez des doutes par rapport à des MST, je vous conseille de revoir le médecin et de refaire un test sanguin correspondant.
      Si j’ai bien compris, le taux de protéine C peux indiquer des différents types d’infections, inflammations ou même des traumatismes.
      Mais bien évidemment, seul un professionnel de santé (que je ne suis pas) peut lire et vous expliquer vos analyses de façon complète.

  6. Stress 100%
    Posted 22 septembre 2020 at 12 h 59 min | Permalink | Reply

    Bonsoir Relais VIH prévention, si je comprends bien, même les éruptions cutanées associé à VIH, on peut les avoir sans avoir de la fièvre ou de démangeaisons ?
    Merci de me répondre svp

    • Posted 23 septembre 2020 at 10 h 54 min | Permalink | Reply

      La primo-infection n’est symptomatique que dans 30 à 70 % des cas.
      Elle survient, le plus souvent, entre 15 et 30 jours après la contamination.
      Quand elle est symptomatique, les symptômes les plus fréquents sont : fièvre, maux de tête et autres symptômes neurologiques, adénopathies (ganglions gonflés).
      Ces symptômes disparaissent spontanément en quelques jours à quelques semaines. Cependant ces symptômes ne sont pas du tout spécifiques à une contamination par le VIH.

  7. Peur
    Posted 24 septembre 2020 at 3 h 53 min | Permalink | Reply

    Après un moi de risque j’ai eu le nez qui coule, en même temps mal de tête, mal au ventre mais pas de diarrhée, muscles qui me font mal, enfin mal à la tête chaque matin, j’ai l’impression que me yeux sont serré là dedans, et j’ai des petits boutons sur le cuisse et de vertige chaque matin.
    Ce qui me fait encore plus peur est que ma femme est enceinte et elle aussi a développé toutes les symptômes comme moi mai quelque peut différents de moi. J’ai fait un test 45 jours après la prise de risque dans une clinique – négatif. Je ne connais pas ce test, de quelle génération, je vois juste marqué recherche anti corps. Pourrai-je être négatif avec toutes ces symptômes ?? J’ai vraiment peur.

    • Posted 24 septembre 2020 at 13 h 11 min | Permalink | Reply

      Bonjour,

      Normalement, si le test est négatif au bout de six semaines, il n’y a pas de problème. En revanche, si vous êtes encore anxieux, vous pouvez retourner voir le médecin.

      • MOROU
        Posted 24 septembre 2020 at 15 h 59 min | Permalink | Reply

        Bonjour Relais Vih et chers tous
        Je voudrais vous poser les questions ci après:
        1. Est ce que c’est possible d’être infecté par le vih si vous n’avez pas les autres infections?
        2. Au cas où la partenaire aurait les autres infections, serait il possible d’être infecté par le vih et non pas les autres IST?
        3.Au cas où les tests pour les autres IST apparaissent négatifs dans les analyses faites à l’hôpital après 6 semaines, peut on exclure la contamination du VIH?
        4. Est ce que le stress peut vraiment engendrer les symptômes dits de primo infection VIH? ( Maux de tête, Aphte dans la bouche, douleur musculaire et articulaire)
        5. Dans le cas où il y a eu contamination du vih, Peut on arriver jusqu’à la sixième sans fièvre sans ganglions gonflés?
        6. Est ce que le rapport sexuel non protégé avec une personne porteuse du vih peut d’office faciliter la contamination?
        merci d’avance pour vos réponses.

  8. MOROU
    Posted 24 septembre 2020 at 16 h 06 min | Permalink | Reply

    Est ce qu’un résultat négatif avec un test rapide( VIKIA) après 6 semaines de la prise de risque peut être une bonne indication quand bien même il faut attendre 3 mois?
    Merci

  9. AMADOU
    Posted 25 septembre 2020 at 0 h 54 min | Permalink | Reply

    Bonjour Relais prévention et chers tous. J’ai vraiment besoin de votre aide surtout en ce moment où je vis déjà un calvaire, où je me considère déjà comme un homme mort. Voici mon histoire.
    Le 5 Août 2020 j’ai eu le rapport sexuel non protégé avec une fille que j’avais rencontrée dans une boîte de nuit. Et 5 jours après je me suis senti très fatigué à tel point que je ne pouvais pas me lever de mon lit. Le jour suivant je suis allé voir un médecin et après les analyses il n’y avait pas grand chose sauf, une sinusite et mal de gorge et le médecin m’a prescrit quelques antibiotiques et après avoir pris cela j’étais revenu dans mon état 6 jours après. Quand bien même je me sentais bien , je me suis dis que je pouvais chercher la fille avec laquelle j’avais eu le rapport afin de lui demander son état sérologique et au besoin lui proposer d’aller faire un test VIH avec moi, j’ai fini par retrouver la fille dans la même boîte de nuit et j’ai étalé mon problème et elle a accepté de faire le test et là, il y avait déjà 35 jours passés depuis la date de la prise de risques. On s’est rendu en pharmacie avec la fille et on s’est procuré un test rapide qui, après son utilisation, le résultat était positif et là, mon calvaire a commencé. Il ne se passe jamais 10 minutes sans que je ne pense pas au VIH et juste après le résultat positif de la fille, j’ai commencé à développer les symptômes dits de la promo infection.
    Voici alors mes questions :
    1. Est-ce que je peux avoir la chance de ne pas être contaminé ?
    2. Est-ce que la contamination est automatiquement à chaque rapport sexuel non protégé avec une séropositive?
    3. Avant qu’on ait le résultat, je ne sentais pas tous ces symptômes mais juste après le résultat positif, j’ai commencé à en avoir, est-ce que ça pourrait être dû au stress ?
    4. Un test rapide VIKIA passé à 50 jours après la date de prise de risques dont le résultat est négatif peut être une bonne indication quand bien même il faut refaire après 3 mois?
    5. Est-ce que l’on peut développer les symptômes comme, maux de tête, aphtes dans la bouche, douleurs musculaires mais pas de ganglions gonflés, pas de fièvre, jusqu’à 50 jours après le risques ?
    Aidez moi SVP.
    Je ne dors pas, je ne mange même pas, toute ma vie ce dernier temps c’est seulement sur les différents forums qui traitent les questions du VIH.
    Aidez moi je vous en supplie.

  10. Mort_de_peur
    Posted 25 septembre 2020 at 18 h 50 min | Permalink | Reply

    Bonjour Relais VIH prévention, j’ai Besoin de vos éclairages.
    Je suis hétérosexuel et J’ai eu un rapport douteux avec une fille de mon groupe de bénévoles. Ca fait 2 mois qu’on s’est rencontré sur le même projet. Un soir après avoir pris un peu d’alcool, nous sommes passés à l’acte. Au premier tour comme au second, je portais un préservatif mais un incident s’est produit au second tour. Ma partenaire a hurlé de douleur et nous avons arrêté. Etant couché derrière elle et mon érection tombé, j’ai somnolé et ressenti à un moment sa main caresser mon pénis et ôter mon préservatif. Je me suis laissé aller pensant bêtement que c’était juste des caresses avec les mains mais à un moment j’ai juste ressenti qu’elle avait introduit mon sexe dans son vagin. J’ai sursauté et mis un préservatif afin de continuer l’acte.
    Le lendemain je lui explique tout étant mécontent, elle commence par nier et dit ne pas se souvenir. Je lui pose des questions sur quelques cicatrices aperçues sur ses cuisses et ses antécédents de santé. Elle m’avoue sortir d’un traitement du chlamydia ( traitement qu’elle n’aurait pas respecté jusqu’à la fin selon ses réponses à mes questions), pour les cicatrices, elle mentionne une allergie médicamenteuse lié au traitement de son kyste et l’azithrmicine pour soigner son chlamydia.
    Je lui demande son dernier test de vih, elle ne l’avait pas fait depuis longtemps.
    La panique m’envahit. Je lui demande qu’on aille faire le test de vih ensemble mais elle insiste pour y aller seule pour aussi vérifier si son traitement du chlamydia a réussi. On s’est donc donné rendez vous le lendemain avec les résultats.
    Étant naïf je lui présente mon test de vih négatif mais la demoiselle n’avait pas pu le faire par peur puisque dit-elle « je préfère vivre à l’aveugle car j’ai trop peur de cet examen ».
    Un vent froid me traversa le cerveau et la plus grande peur de ma vie m’envahit.

    1-quelque petits boutons sont apparus sur mon bras et chaque bouton démangeait extrêmement. Pris de peur j’ai pris la cefixime 200mg pendant 5 jours et après la cyprofoxacine pendant les 5jours suivants.
    Les démangeaisons sont finies après quelques jours d’automédication.
    Mon corps bouillonnant de peur, je commence donc par faire des recherches sur Internet et appris que j’avais une chance à 48h du rapport pour suivre une thérapie. Là alors mon cœur pouvait s’arracher car pour moi la seule chance se réduisait à savoir son statut sérologique.
    J’ai donc convoqué la fille et usé de ruse en lui faisant comprendre que j’ai refais un test plus révélateur à 2 semaines qui a été positif et qu’elle m’a délibérément infecté. Elle m’a rétorqué c’est impossible et ajouta que si tel est le cas il lui faut aussi faire ce test. Arrivés au laboratoire on nous propose d’abord un test rapide. Dans l’attente des résultats qui trainaient, on l’a convoqué pour un entretien et à sa suite on me convoqua aussi seul et me pausa la question de savoir qui elle était pour moi et si je lui ferais savoir mon résultat s’il était positif. J’ai répondu oui. On me rapporta qu’elle avait dit oui.
    Mais à ma sortie de l’entretien, la fille avait disparu de la salle d’attente et on m’indiqua l’avoir vu partir. J’ai appelé son numéro et elle m’a dit récupérer le mien, elle viendra chercher le sien. On m’a remis mon résultat et s’était négatif à 12jours environ.
    La plus grande peur de ma vie a commencé, je ne dormais plus, l’appétit même me lâchait et ma vie défilait devant mes yeux. Ca devenait comme si j’habitais dans ma tête et non plus sur terre, le goût de la vie finissait peu à peu.
    Le lendemain je suis allé voir le médecin pour faire les examens d’IST. Après m’avoir écouté il m’a prescrit quelques examens :
    -GE
    -NFS
    -syphilis
    -Chlamydia
    -Mycoplasme

    Voici les résultats obtenus :

    -GE positif
    -Syphilis négatif
    -NFS ( globules blancs en baisse)
    -Chlamydia positif (infections récente)
    -Mycoplasme négatif

    2- Goutte épaisse positive, chlamydia positif et globules blancs en baisse, je me suis effondré, j’ai commencé par pleurer tant ça me dépassait. La seule prescription que le médecin m’a fait c’était l’azithrmicine 500mg pour 3semaines donc 3comprimés par semaine et un comprimé par jour successif. Je dois refaire la vérification du chlamydia après un mois.
    Je suis actuellement à environ 50 jours après le risque et je compte refaire les tests dans une semaine. J’évite ma femme comme si moi même j’étais devenu une peste, avec un sang souillé. Je prie que Dieu me sorte de cette épreuve et me donne une chance de repartir à zéro. A la maison dès qu’une personne se gratte où que quelques boutons apparaissent sur lui j’ai très peur de les avoir infectés. J’ai quitté le lit conjugal pour le canapé depuis mon retour en famille.

    Je ne présente pas vraiment de signes palpables comme indiqué sur internet pour la primo infection mais j’ai très peur puisque ça peut être asymptomatique ou ne pas apparaître suite à mon automédication.
    Mais pendant le traitement du chlamydia, j’ai remarqué que j’urinais beaucoup et buvais beaucoup d’eau. Je ressens par moment un léger bourdonnement dans mon urètre comme si c’était un déplacement d’air ou de gaz et après plus rien.

    Questions:
    1- le chlamydia peut-il baisser mes globules blancs ?
    2- si je fais un auto test vih a 50jours et qu’il est négatif, serait-il fiable ?
    3- toute explications ou partage d’expérience liés à mon cas seront les bienvenus.

    Je vous remercie pour tout ce que vous faites car j’ai repris le courage et doublé l’espérance en lisant vos commentaires…

  11. Peur
    Posted 26 septembre 2020 at 10 h 21 min | Permalink | Reply

    Je précise je suis en Afrique donc pas de test de 4 em generation

  12. Stress 100%
    Posted 27 septembre 2020 at 14 h 23 min | Permalink | Reply

    Bonsoir Relais ,
    J’ai une question j’ai entendu que la présence d’une IST augmente la contamination du VIH , mais pour qui , le partenaire qui a déjà une IST ou même pour l’autre qui n’a pas l’ist .
    Par exemple j’ai un eu une relation avec un femme qui a une ist et moi je ne l’ai pas, est-ce que cela augmente le risque pour moi ou pour elle ?

  13. Peur
    Posted 28 septembre 2020 at 5 h 30 min | Permalink | Reply

    Bjr, j’aimerais vous demander quel est la fiabilité d’un test nommé combo immuno vih1 vih2, et savoir c’est un test de quelle génération, je suis en Afrique de l’ouest merci

    • Dwarte
      Posted 29 septembre 2020 at 18 h 49 min | Permalink | Reply

      4e generation. tous les test combinés sont de 4e génération. Fiabilité 6 semaines.

  14. Aly Coulibaly
    Posted 28 septembre 2020 at 10 h 37 min | Permalink | Reply

    Bonjour relais prévention et chers tous
    SVP répondez un peu à mes questions ci après:
    1. Est ce qu’un test rapide réalisé à deux mois après la date de prise de risque dont le résultat est négatif peut être une bonne indication quand bien même il faut attendre 3 mois?
    2. Avez vous une idée sur la marque du test VIKIA? et quelle est la probabilité de sa fiabilité? Après combien de temps peut il déceler la contamination au cas où il y en a?
    Aidez moi SVP

    • Dwarte
      Posted 29 septembre 2020 at 18 h 52 min | Permalink | Reply

      En effet, c’est une très bonne indication. Mais le protocole suggère 3 mois pour les tests de 3e génération et les TROD. Mais il est très rare qu’un test négatif effectué à 2 mois change après. Courage. Moi aussi je suis passé par là. Tout va bien se passer. Tu n’as pas le vih.

      • Aly Coulibaly
        Posted 7 octobre 2020 at 9 h 30 min | Permalink | Reply

        Merci beaucoup Dwarte pour ton assistance mais je voudrais que tu me précises un peu. Je parle des tests rapides réalisés 2 mois après et dont les résultats sont négatifs. Est ce que je peux me fier totalement à ce résultat? Est ce que la prise du traitement post exposition peut fausser le résultat?
        Merci encore une fois de plus

        • Dwarte
          Posted 8 octobre 2020 at 20 h 16 min | Permalink | Reply

          Bjr Ali,
          Le protocole c’est 3 mois.
          Si je te dis de te tranquilliser, c’est parce que moi aussi je suis passé par là.
          Mon 1er test était un test rapide (détermine combo hiv1/2) qui a été effectué à 63 jours. A force de stresser, j’ai fait 14 autres tests jusqu’au 7e mois. Tous les tests étaient négatifs.
          Donc, je te conseille de faire un dernier test après 3 mois et de passer à autre chose au risque DZ te ruiner la santé.
          Bien à toi!

          • Dwarte
            Posted 8 octobre 2020 at 20 h 18 min | Permalink

            En cas de traitement post exposition, il est recommandé d’attendre 3 mois après la fin du traitement pour faire le test

          • Aly Coulibaly
            Posted 19 octobre 2020 at 15 h 39 min | Permalink

            Salut Dwarte
            je suis à 77 jours soit 11 semaines après la date de la prise de risque et le résultat est négatif (test rapide DETERMINE)
            Est ce que c’est important que je refasse un autre test? Est ce que le résultat peut changer juste pour une dizaine des jours qui restent pour atteindre 3 mois?
            Merci d’avance pour tes réponses

  15. Stress 100%
    Posted 28 septembre 2020 at 10 h 43 min | Permalink | Reply

    Bonjour j’ai eu les résultats par téléphone , à 7 semaines du risque VIH: négatif les hépatite : négatif mais syphilis : positif

  16. Aly Coulibaly
    Posted 28 septembre 2020 at 12 h 51 min | Permalink | Reply

    Bonjour Relais prévention vih
    Je voudrais vous poser cette question svp
    Lors d’un rapport sexuel non protégé,(pénétration vaginale) en cas d’éjaculation, le risque est plus élevé pour l’homme qui éjacule ou bien pour la femme qui reçoit l’éjaculation?
    Eclairez moi svp
    merci

  17. Anonyme44
    Posted 29 septembre 2020 at 17 h 21 min | Permalink | Reply

    Salut j’ai un petit soucis là, j’ai eu un rapport protégé mais la capote a craqué, j’ai fait un test après 6 semaines qui est négatif. Mais j’ai une langue blanche et plusieurs boutons rouges sur le corps. Vous pouvez m’aider ?

  18. Demian
    Posted 4 octobre 2020 at 18 h 09 min | Permalink | Reply

    Bonjour à tous et merci pour votre travail,

    Je vous explique m’a situation : j’ai eu une relation à très haut risque avec une call-girl sans préservatif le 12 septembre, la pénétration a duré 35 secondes avec éjaculation à-côté, il n’ y a pas eu d’échange séminal car c’était très sec au niveau de son vagin. De plus je suis circoncis, ce qui réduit les risques. Mais j’ai appris que cette folle pratiquait le sans capote avec certains clients « priviègiés ». J’ai contacté un client très régulier qui s’est testé début septembre et qui est négatif. J’ai fait de mon côté les test 3 semaines après et c’est négatif. Sida info service m’a dit que je pouvais dormir sur mes deux oreilles. Pendant ces 3 semaines j’ai tellement angoissé que je me trouvais tous les symptômes de la primo-infection.
    Qu’en pensez-vous ?

  19. Coul
    Posted 6 octobre 2020 at 21 h 08 min | Permalink | Reply

    Le 23 juillet 2020 au cours d’une césarienne d’une séropositive du sang à jailli sur mon visage et j’ai fait un test elisa combiné à 6, 8 et 10 semaines après qui sont négatifs. Ces tests sont ils fiables?

    • Posted 7 octobre 2020 at 10 h 37 min | Permalink | Reply

      Oui, les tests Elisa sont utilisés en France pour le dépistage du VIH et sont très fiables.

  20. Kad
    Posted 7 octobre 2020 at 22 h 47 min | Permalink | Reply

    Bsr à tous, très ravis de commenter sur cette plateforme qui déstresse et qui permet de s’ouvrir.
    J’ai pris un risque ( rupture du préservatif ) il y a 15 jours, hier (14-e jour) moi et ma partenaire sommes allé faire le test (trod) et surprise !!! Elle est séropositive et ne le savait pas ( depuis hier elle est prise en charge ).
    Pendant l’acte il y a eu sécrétion de sa part avant la rupture du préservatif. Le seul problème actuellement est que j’ai de la fièvre modéré le matin et le soir et de temps à autre j’ai l’impression d’être ivre étant assis ou debout. Ma question est de savoir si le liquide pré-seminal peut bloquer l’entrée du virus quand il y a eu sécrétion chez la partenaire ?
    Très cordialement.

    • Posted 8 octobre 2020 at 15 h 28 min | Permalink | Reply

      Bonjour,

      Non, le liquide pré-seminal ne peut pas bloquer l’entrée du virus.
      Et en effet, les secrétions vaginales peuvent transmettre le VIH. Dans le cas que vous décrivez, même si la probabilité peut paraître moindre, il faudrait se faire tester.

  21. Peur
    Posted 9 octobre 2020 at 8 h 23 min | Permalink | Reply

    Voici mon problème. J’ai une copine, on faisait amour sans protection par ce qu’on se faisait confiance (je précise que j’ai une femme), mais par la suite j’ai pris un risque avec une inconnue.
    Après 15 jours j’ai eu un rapport avec ma copine et au 29e jour j’ai eu ganglions à coté de l’oreille, de la fièvre, des maux de ventre, une perte de poids, des courbatures, mal au dos, mal aux muscles, des engourdissements, des étourdissements, mal aux yeux. Ma propre femme a eu plus au moins les mêmes symptômes.
    J’ai demandé a l’inconnue un test au VIH 1 mois et 24 jours après le risque. Le test s’est avéré négatif. Moi et ma copine, nous sommes également allés faire notre test, négatif aussi.
    Mais j’ai peur qu’un des nous 2 était en période de primo infections ?? J’ai très très peur en ce moment je suis en Afrique de l’Ouest précisément au Burkina Faso. Je ne pense pas qu’il est test de 4em génération, merci de m’éclairer un peu.

  22. Stress 100%
    Posted 9 octobre 2020 at 18 h 49 min | Permalink | Reply

    Un test 6 semaines après le risque. Les résultats (VIH : négatif, mais syphilis : positif) sont-ils fiables ? (Date de prise de risque le 02/08/2020 et date de prélèvement le 21/09/2020)
    Aidez-moi s’il vous plaît.
    Je l’ai fait à Hôtel Dieu à Paris, ils m’ont dit qu’ils sont fiables !

  23. Kad
    Posted 10 octobre 2020 at 23 h 29 min | Permalink | Reply

    Merci Madame pour la réponse,
    Hier j’ai discuté avec un négationniste du VIH qui prétend que les tests du Élisa Western Blot et Trod répondent à n’importe quel anticorps.
    Ma question est de savoir quelle différence existe t’il entre l’anticorps du vih1 et 2 et les autres anticorps que produits le système immunitaire lors d’une attaque ?
    Étant donné que ces tests ne détectent pas le virus mais des anticorps (quel anticorps ?).
    Merci Madame.

  24. Sisi
    Posted 11 octobre 2020 at 13 h 12 min | Permalink | Reply

    Bonjour
    Hier le garçon avec qui jai eu un rapport non protégé m’a annoncé qu’il avait les symptômes du SIDA et depuis je m’inquiète. J’ai eu 2 rapports avec lui. 1 il y a un mois et le second il y a 1 semaine .
    Cest 3 dernier jour jai eu mal au ventre jai mal a la gorge et un peu de fièvre.
    Tout ça m’inquiète.
    Je vais passer le test demain
    Mais jai trop peur

  25. Peur
    Posted 11 octobre 2020 at 22 h 51 min | Permalink | Reply

    Salut, Juste avoir de vos nouvelles, ça nous encouragerait, si chacun donnait de ses nouvelles par rapport à nos différents tests que chacun attendait.
    Il me reste 22 jours pour atteindre le 3ème mois après mon risque, merci .

  26. Hassani
    Posted 13 octobre 2020 at 20 h 57 min | Permalink | Reply

    Bonjour, J’ai fait un test elisa 4-ème génération en 8 semaines et quelques jours c’était négatif.
    Mais je n’arrête pas d’y penser. Aidez-moi

  27. leila
    Posted 14 octobre 2020 at 16 h 05 min | Permalink | Reply

    bjr très ravis de vous lire, j’ai une préoccupation. j’ai eu une pénétration de 30 secondes avec un séropositif mais il n’a pas éjaculé moi. y a t’il un risque de contamination svp?

  28. Alex
    Posted 15 octobre 2020 at 13 h 02 min | Permalink | Reply

    Bonjour à tous
    Relaisvihprevention, j’ai eu plusieurs rapports non protégés, je sais que c’était inconscient mais j’en paye le prix. maintenant j’ai arrêté tout ça car je me sens pas bien psychologiquement.
    je suis stressé est angoissé comme jamais c’est horrible. si vous pouvez m’aider et me dire si cela a avoir avec la primo infection du vih ou si c’est le vih car je psychote un truc de malade.
    les premières semaines me sont apparues des vertiges avec des fourmillements, engourdissement dans plusieurs membres du corps, avec de la faiblesse et mes yeux ne supporter pas trop la lumière mais avec des petite tournis. j’avais comme une pression dans ma tête et une faiblesse dans mes cervicales comme si ma tête était lourde. puis d’un coup une semaine plus tard ma gorge pique j’ai ensuite un mal de gorge sans ganglions ni rien, comme une sorte de pharyngite mais la gorge seulement qui pique avec une toux persistante, suivi par des aphtes, d’une a la muqueuse de la lèvre et le plus étrange – j’ai eux comme une aphte ou une irritation au niveau des papilles gustatives. les 2 pathologies me fond mal le matin plus si la veille ou pendant ma nuit j’ai était exposé aux froid.
    une semaine plus tard j’ai eu comme une petite irritation génitale suivie avec 2 ou 3 boutons rouges qui piqué un peu. quelque jours plus tard dans plusieurs zones du corps j’ai comme des piques ou des petite brûlures, dés je gratte pour soulager cette petite douleurs apparaît un tout petit point rouge c’est trop bizarre…
    mais le plus étrange je n’ai ni fait de fièvre 38° ou plus de 38° sans ganglions, sans céphalées intense je me dit y a peut être un espoir. ou ca veut peut rien dire et mes symptômes suffisent pour que ce soit le vih.
    svp aidez-moi, toute aide serai là bienvenue et courage à tous!

  29. Ahmed
    Posted 16 octobre 2020 at 1 h 50 min | Permalink | Reply

    Bonjour j’ai fait un test 4ème génération après 4 mois et une semaine qui était négatif. mais pq j’ai un ganglion gonflé au niveau du cou? quelqu’un peut me répondre svp

  30. Bruno
    Posted 17 octobre 2020 at 10 h 51 min | Permalink | Reply

    Bonjour relaisvih, est ce que les tests rapides sont fiables a 100%?
    Je m’explique. J’ai eu un rapport non protégé il y a 3 ans et depuis le début d’année j’ai des problèmes gastriques, des maux de tête, une perte de poids incompréhensible. J’ai fait trois tests rapides qui sont tous négatifs mais j’ai été déclaré positif au staphylocoques. Cependant aucun médicament prescrit ne marche et mon état s’empire de jours en jours, comment est ce possible??

  31. Jos××÷÷÷÷#₩//
    Posted 19 octobre 2020 at 3 h 35 min | Permalink | Reply

    Bjr j’ai eu une relation à risque avec une prostituée. Je me suis protégé mais j’ai peur parce que j’ai enlevé le préservatif, elle m’as fait une fellation et moi je l’aidais en me masturbant…
    En me réveillant j’ai fait le test rapide c’était négatif j’attends encore 3 mois pour confirmer mais l’attente me tue à petit feu j’arrive pas à me concentrer… le stress.
    Je commence à chercher les moindres signes de la primo infection sur mon corps.

  32. Jos××÷÷÷÷#₩//
    Posted 19 octobre 2020 at 3 h 36 min | Permalink | Reply

    Que faire pour diminuer ce stress d’attente

  33. Huleo
    Posted 20 octobre 2020 at 20 h 15 min | Permalink | Reply

    Bonjour,
    Comme beaucoup ici je suis mort d’angoisse.
    Je vous explique la situation…. cela me fait du bien d’en parler parce que mes amis proches autour de moi me disent que j’en fais trop….

    Cet été j’ai été l’amant d’une femme que je connais de longue date pour commencer puis son mec l’a quitté. On se voyait beaucoup, nous nous sommes finalement mis en couple sans vraiment en parler et je pense qu’elle ne couchait qu’avec moi. Pour ma part, je ne couchais qu’avec elle. Et je le savais séronégatif puisque j’avais des tests.

    Je lui faisais confiance et c’était réciproque si bien que nous n’avons pas utilisé de préservatif….
    L’été passant, elle a commencé une nouvelle formation en septembre et nous nous sommes finalement séparés. Elle n’arrivait pas à gérer et sa formation et sa rupture (son ex vivait encore avec elle) et ses enfants. Trop de pression.

    Peu de temps après je rencontre une jeune femme. Le coup de foudre. Elle est séronégative. Et n’a couché avec personne depuis son test. De mon côté je fais le test (vih, hépatite, syphilis…) 3 semaines après mon dernier rapport non protège avec ma précédente compagne. Je lui demande aussi d’en faire un. Elle se vexe, me fait un discours sur la confiance mais le fait malgré tout. Les deux tests se révèlent négatifs. Je suis soulagé.

    Sûr de ma séronégativité (puisque nos deux tests étaient négatifs) et de celle de ma nouvelle compagne, nous n’utilisons pas de préservatif….
    Et 5 jours après nos rapport elle fait une majoration d’eczéma (qu’elle a du mal à soigner depuis toujours) avec fièvre, mal de gorge et asthénie importante….
    Plus je me renseigne et plus je me tord la tête avec les délais et dans les symptômes de la primo infection…. si mon ex a couché avec un autre quelques semaines avant notre dernier rapport, elle était dans la période de séroconversion. Son test est pour le moment négatif et elle a pu me contaminer….
    Je suis certain que le 26 août elle n’avait pas le virus puisqu’elle a fait le test le 7 octobre. Mais notre dernier rapport remonte au 19 septembre et elle aurait pu l’attraper entre le 26 septembre et le 19 octobre….

    Je suis très inquiet pour ma nouvelle copine…. d’autant que je lui ai dis que j’étais séronégatif. Elle présente tous les signes d’une primo infection…. et d’une grosse angine.

    Je ne vis plus…. je vais refaire les tests d’ici deux semaines (et être à 6 semaines de mon dernier rapport non-protégé) pour être certain de ma sérologie mais je suis mort d’angoisse…. si je lui ai transmis le vih je ne sais pas ce que je ferai…. j’ai les idées noires.
    Je sais que le risque est faible mais c’est plus fort que moi. J’ai peur pour ma compagne….

    Je suis désolé de vous avoir raconté ma vie mais cela me fait du bien…. je suis vraiment très angoissé….

  34. Peur
    Posted 20 octobre 2020 at 21 h 18 min | Permalink | Reply

    Bonsoir a tous,
    J’ai besoin de conseil. J’ai eu un rapport non protégé avec une fille mais cela date d’au moins 3 mois. Pendant ces 3 mois je n’ai rien constaté mais il y a deux semaines de cela j’ai eu une angine, de la migraine, des maux de tête…
    Jusqu’à a présent pas d’autres signe juste que la gorge me pique un peu, je suis enrhumé, j’ai eu des douleurs musculaires, mais qui on vite passés. Actuellement je suis très préoccupé, aidez-moi svp

  35. Angoissé
    Posted 20 octobre 2020 at 21 h 26 min | Permalink | Reply

    Bonjour à tous,
    Voici mon problème. J’ai eu des baisers et des caresses avec un homme que je ne connais pas très bien. Ce jour-là j’avais une petite plaie sur la lèvre qui avait saigné. Je voulais savoir s’il y a un risque pour le VIH. Je stresse énormément je ne sais pas quoi faire. Merci d’avance pour vos réponses

  36. Questions Tests VIH
    Posted 20 octobre 2020 at 21 h 36 min | Permalink | Reply

    Bonjour à tous,
    Je souhaiterais savoir si les tests par prise de sang de 4ème génération sont fiables au bout de 6 semaines ou si il y a de rares exceptions de personnes dont les tests deviennent positifs après les 6 semaines.
    Aujourd’hui encore, beaucoup de gens refont le test de prise de sang à 3 mois. Je souhaiterais savoir pourquoi ? La fiabilité à 6 semaines n’est pas de 100% ?

    Merci pour vos réponses, je suis un peu perdue et je voudrais tourner la page et être sure de mon résultat.

  37. Pascal
    Posted 21 octobre 2020 at 14 h 02 min | Permalink | Reply

    Bonjour relais, Voudriez-vous nous informer concernant l’évolution de recherche du vaccin ou du traitement « curatif » du VIH? Surtout les recherches en cours en Afrique du Sud? Est-ce que la promesse d’un remède « curatif » ou « préventif » (vaccin) en Afrique du Sud en 2021 évolue avec certitude?

Post a Reply to Kev'

*
*