Enquêtes

« J’aimerais dire à toutes celles qui apprennent leur séropositivité qu’elles pourront travailler, avoir des enfants, être amoureuses »

Du haut de ses 28 ans, Andréa Mestre entend bien contribuer à libérer la parole autour du VIH/sida. Pour cela, elle prend la plume et conte, en ligne, son quotidien de femme séropositive et de mère de famille. Un combat pour la joie, loin des préjugés.

https://transversalmag.fr/articles-vih-sida/1562–J-aimerais-dire-a-toutes-celles-qui-apprennent-leur-seropositivite-qu-elles-pourront-travailler,avoir-des-enfants,etre-amoureuses-?fbclid=IwAR17A6YUIeU5P2D8fsbBTf2qd1TjwOCo9pfUSmRICCjbgrQufEay0TDfWTk

Évolution des comportements discriminants envers les personnes vivant avec le VIH

« Parmi 151 pays produisant un rapport, 92 continuent de criminaliser l’exposition au VIH, sa transmission et sa non-divulgation ; autant de violations graves des droits des personnes séropositives qui entravent les efforts pour contrôler l’épidémie de VIH.
Ces lois favorisent la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH et des plus exposées au risque de le contracter. Elles piétinent les connaissances scientifiques actuelles sur les risques et les dommages liés au VIH et nuisent à la santé publique.
Les dernières données obtenues au cours d’enquête de population révèlent un recul constant des comportements discriminants envers les personnes vivant avec le VIH dans certaines régions, mais un renforcement dans d’autres.
En Afrique orientale et australe, par exemple, les attitudes discriminantes ont atteint des niveaux historiquement bas dans certains pays. Ailleurs, cependant et de façon déconcertante, une grande proportion d’adultes continue d’adopter des attitudes discriminantes vis-à-vis des personnes vivant avec le VIH.
Dans 25 pays sur 36 ayant produit des données récentes relatives à un indice combinant deux types d’attitudes discriminantes, plus de 50 % des personnes entre 15 ans et 49 ans ont déclaré adopter une attitude discriminante vis-à-vis des personnes vivant avec le VIH. »

Portrait : Entre paillettes et sida, la vie de Marguerite Littman, muse de Truman Capote et amie de Lady Di

« C’était une présence discrète mais constante. L’une de ces figures centrales de la haute société du XXe siècle, qui naviguait sans encombre entre les Rolling Stones et Lady Di.
Son nom ?
Marguerite Littman.
Sa profession ?
Muse, philanthrope, coach vocale pour stars, socialite. Une grande dame qui aura vécu cent vies et en aura sauvé autant d’autres. (…)
À force de fréquenter le monde du cinéma, Littman s’amourache d’un scénariste, divorce, se remarie avec un acteur, divorce. Et puis déménage à New York, où elle tient une chronique pour le magazine Glamour et devient l’assistante du photographe Richard Avedon. Il va sans dire que la jeune femme a le don d’être au bon endroit, au bon moment. « Elle connaît tout le monde », disait Truman Capote, qui aurait enrichit son personnage de Holly Golightly dans Diamants sur Canapé avec le charme et surtout le panache de Marguerite (même s’il se dit que c’est la socialite Babe Paley qui aurait surtout inspiré l’écrivain.)
Tennessee Williams, David Hockney, Jerry Hall, Bianca Jagger, Andy Warhol et la princesse Diana font partie de la garde rapprochée de cette mondaine discrète. Pourtant, Littman est bien plus que paillettes et tapis rouge. Déjà en 1964, lorsqu’elle travaille pour Richard Avedon, ce n’est pas pour un énième projet visant à sublimer les stars du moment, mais pour livrer un témoignage poignant des conditions de vie et des paradoxes de la société américaine. Nothing Personal est le nom de cet ouvrage signé par l’écrivain James Baldwin et le photographe, qui explore entre autres la lutte pour les droits civiques et ce qu’il reste de la ségrégation. Qui aurait imaginé Marguerite Littman, fille de propriétaires terriens du Sud des États-Unis, prendre part à un projet aussi polémique ? Et surtout, en sortir indemne ? Ce serait oublier le sens inné de la socialite pour se faire des amis. Est-ce son doux accent du Sud ? Sa gentillesse ? Son sens de l’humour ? Quoiqu’il en soit, personne n’ose lui dire non. Ce qui tombe plutôt bien en pleine épidémie du sida.
Installée à Londres avec son nouveau mari conseiller de la Reine, elle décide de s’investir dans cette cause et demande à 300 personnalités un chèque de 100 pounds pour créer un fond d’aide aux victimes de la maladie. Tout le monde accepte. C’est ainsi que naît l’AIDS Crisis Trust, qui deviendra l’association caritative britannique la plus importante de l’époque et lèvera des millions, notamment grâce aux dons de proches de Littman, comme Elizabeth Taylor ou David Hockney.
Parmi les figures importantes qui se rallient à son combat, il y a Lady Di. « Elle m’a appelé un matin, raconte Littman à une journaliste du New York Times en 1999. Elle m’a dit : “j’ai une merveilleuse idée. Je vais te donner tous mes vêtements.” Sur le moment je n’ai pas compris ce qu’elle voulait dire, je me suis dis “Oh mon dieu, je m’habille si mal que ça ?” », se souvient avec humour la socialite. En résultera une vente aux enchères de la garde-robe de la princesse, au profit des victimes de l’épidémie. L’événement, qui a lieu quelques mois à peine avant la mort de Diana, est un succès sans précédent. Mais Littman n’est pas du genre à se pavaner ou à se reposer sur ses lauriers.
Ses vieilles années, elle les passera à siéger dans l’organisation caritative d’Elton John, « un type marrant », avant de se retirer dans sa belle maison de Chester Square, à quelques encablures de chez Mick Jagger.
C’est le 16 octobre 2020 que cette grande dame âgée de 90 ans s’éteint. Elle laisse derrière elle le souvenir de son infatigable lutte contre les injustices. »

 

Enquête Vih et discriminations dans le soin

Actions Traitements souhaite collecter des témoignages anonymes de personnes ayant été confrontées à ces situations.

  • Les refus de soin peuvent prendre plusieurs formes : refus explicites, délais d’attente abusifs, prix prohibitifs, refus de la CMU-C, horaires contraignants, etc.
  • Vous pouvez aussi avoir été confronté à des situations gênantes ou inappropriées : une rupture de confidentialité, une trop grande précaution du professionnel de santé (deux paires de gants par exemple) ou une mention de votre statut VIH sur un dossier en rouge, par exemple.

Cela peut venir directement d’un professionnel de santé avec qui vous avez eu ou souhaitiez avoir rendez-vous (médecin généraliste, dentiste, gynécologue, infirmier…) ou également de la personne qui vous a accueilli au téléphone ou au cabinet (secrétariat, assistante, aide soignant…)

Si vous avez été confronté.e.s à une ou plusieurs de ces situations, en raison de votre statut sérologique, merci de bien vouloir remplir le formulaire d’enquête en cliquant sur le bouton « Participez à l’enquête flash » situé tout en bas .

Dans votre témoignage, n’hésitez pas à décrire en détail comment cela s’est passé, comment avez-vous réagi, si vous avez pu en parler à quelqu’un, ou quelles ont été les éventuelles conséquences sur votre moral, votre santé, votre estime de vous-même, etc.
Ces témoignages resteront anonymes et ne seront pas diffusés en-dehors de l’association. Ils seront utilisés pour nourrir notre réflexion, afin de nous assurer que les actions que nous mettrons en place correspondent aux besoins des personnes concernées.

D’avance merci pour votre précieuse collaboration.
L’équipe d’Actions Traitements

Participez à l’enquête:

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdlFg3JFsp2nLmUC65HobRZTnPL8TXrYxxt6pC0y8PCbckr4Q/viewform?vc=0&c=0&w=1

Une super enquête pour mieux connaitre les PVVIH

Enquête réalisée par des personnes concernées par le vih à savoir l’association les séropotes ; elle a pour but de voir comment le VIH influence le parcours des personnes concernées, comment la séropositivité réorganise leurs projets de vie et leur identité . C’est un questionnaire à remplir en ligne ,  il existe aussi avec différentes langues . Merci à vous et à toutes.

le lien :

https://www.facebook.com/seropotes/posts/2413003422089703?__xts__%5B0%5D=68.ARA2LOByVpMW0bwbKI7tUDUtTeh6VErLVeFbLPMuyDg59_mWjc2yChux8r3NHO_jj9E4Z5cSITAZ8Mv_TysPebTLERCcwcZraZPMaC8iAr8Js4P-p7DJiHVnwizjh9YGyEd3PCeTjbekaOHGXZIk4f6Ta_ciOfxnNdF6DlH5d4NdCSl942Z8c6suBcnMJTzC94jlUWOiA4NV4SX9xFBvfI4IH3-pNOrMupeMvpbJZxIbCsMYddwUsC1iS6BlA8KwokGvffBFQbEywoqONDYLlrzwLTMkobpzK5PAgjtUhQVI03UNY2-_9TQmEarTreIawHGWD5K7EN9S0A2bW69xMsYEUg&__tn__=K-R

Questionnaire : connaissance stratégies de prévention

Questionnaire réalisé par l’association Relais vih : connaissances des stratégies de prévention et autres infections sexuellement transmissibles .

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScmMatb-7weSfZgpInx46fxPvnAKmxqyVtSTk3S4KPbsEdahw/viewform?vc=0&c=0&w=1

Nous vous remercions pour votre participation
Vous pourrez obtenir les réponses en faisant la demande par mail à l’adresse suivante : relaisvihprevention@gmail.com .

Enquête du TRT5 destinée aux personnes séropositives.

Vous avez changé de traitement antirétroviral au cours des six derniers mois ? Votre avis nous intéresse !

  • Par Clarisse Fortemaison
Actuellement, le TRT-5 investigue le niveau de satisfaction des personnes ayant switcher de traitement récemment. Vos réponses à cette sonde, nous permettront d’avoir un retour sur votre vécu de ces switchs.

Accéder au sondage – >https://docs.google.com/forms/d/1B5YLzG0Tq7ML5HZcWaRWdO9qAKsPHJGh9pXd8umDL8M/edit

Merci de vos réponses, Pour le TRT-5

enquête sur votre santé à long terme

Cette enquête sur votre santé à long terme est menée par votre AIDES en collaboration avec le European AIDS Treatment Group (EATG) et a été financée par Gilead Sciences Europe Ltd (HIV/IHQ/16-07//1626a, septembre 2016). Ce questionnaire s’adresse aux adultes qui prennent actuellement un traitement contre le VIH. Si une question ne vous concerne pas ou si vous ne pouvez pas y répondre, veuillez passer à la suivante. Dans ce questionnaire, vous trouverez plusieurs affirmations. Pour chacune d’entre elles, nous voudrions savoir dans quelle mesure vous êtes d’accord ou non.

https://fr.surveymonkey.com/r/VotreSanteaLongTerme

Enquête destinées aux femmes

Bonjour,

Dans le but d’ organiser des actions de prévention , nous vous proposons de participer à une enquête .
Vos réponses nous permettront de mieux cibler nos actions.
Ce questionnaire est à remplir avant le 06 MAI 2016.
Nous vous remercions de votre collaboration.
Cordialement.
Joêlle et Aline
 à suivre le lien  pour accéder au questionnaire:

Appel à témoignage

APPEL À TÉMOIGNAGES

Le 8 février 2016

 Actions traitements, association de patients agréée fêtera son 25ème anniversaire cette année ! A cette occasion, un témoignage sur votre expérience quotidienne avec la prise d’un traitement antirétroviral en 2016 nous intéresse !– Quel est votre « vécu » concernant votre traitement antirétroviral actuel… et ses effets ?
– Vous sentez-vous… ou êtes vous concerné par les stratégies d’allègement thérapeutique en cours d’études avec l’ANRS ?  Avez-vous des échanges à ce sujet avec votre médecin ?
– Quelle est votre vision et/ou espoir à partager concernant l’évolution de votre traitement et parcours de soins, dans les années à venir ?Votre témoignage sera recueilli anonymement au cours d’un entretien téléphonique. N’hésitez pas à nous contacter  par téléphone au 01.43.67.94.97 ou 01 43.67.20.60.

 

 

http://www.actions-traitements.org/appel-a-temoignages/